This content is not available in your region

La colère des manifestants chiites au Bahreïn

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
La colère des manifestants chiites au Bahreïn

Le chef de l’opposition chiite, cheikh Ali Salmane, restera au moins 15 jours de plus derrière les barreaux. Il est accusé d’appel à la haine et à la violence dans ce royaume à majorité chiite dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa. L’homme de 49 ans a été arrêté le 28 décembre dernier, ce qui a provoqué la colère de plusieurs de ses sympathisants qui manifestent régulièrement depuis.