EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Athènes veut tenir ses promesses en matière de lutte contre la pauvreté.

Athènes veut tenir ses promesses en matière de lutte contre la pauvreté.
Tous droits réservés 
Par Euronews avec ELSTAT, AFP, Reuters, bureau grec d'euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le cabinet d’Alexis Tsipras a présenté hier un projet de loi pour mettre un terme à ce qu’Athènes qualifie de crise humanitaire après six ans de

PUBLICITÉ

Le cabinet d’Alexis Tsipras a présenté hier un projet de loi pour mettre un terme à ce qu’Athènes qualifie de crise humanitaire après six ans de récession, de 2008 à 2013. Le texte prévoit notamment de fournir de l‘électricité à hauteur de 300 kilowatts par mois, gratuitement, aux foyers les plus démunis, et ce, jusqu‘à la fin de l’année. 30 000 personnes devraient en outre bénéficier d’une aide au logement (de 70 à 220 euros par mois), et 300 000 Grecs recevront des bons alimentaires. Coût global de ces mesures selon le ministère des Finances, 200 millions d’euros, grâce notamment à des programmes européens. Les ressortissants grecs qui frôlent le seuil de pauvreté seront les bénéficiaires de ces mesures. D’après ELSTAT, ils représentent 35,7 % de la population.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Bruxelles appelle à l'unité après la fronde de Tsipras contre la péninsule ibérique

Après l'austérité, la Grèce renoue avec un croissance soutenue, favorisée notamment par le tourisme

Élections Européennes : sur l'île de Milos en Grèce on s'apprête à voter sans grande passion