L'armée nigériane optimiste dans son combat contre Boko Haram

L'armée nigériane optimiste dans son combat contre Boko Haram
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La reconquête des territoires pris par Boko Haram au Nigeria se poursuit. Si l’on en croit les responsables de la coalition mise en place pour lutter

PUBLICITÉ

La reconquête des territoires pris par Boko Haram au Nigeria se poursuit. Si l’on en croit les responsables de la coalition mise en place pour lutter contre les islamistes, il ne resterait plus qu’une ville encore à prendre dans la province de Yobé.

Un dernier attentat a fait encore sept morts hier à Maiduguri, la ville qui avait vu le début des attaques de Boko Haram en 2009.

“Il y a dix-sept gouvernements locaux dans l‘état de Yobé, déclare le commandant Yusuf, et vers le milieu de l’année dernière, les insurgés ont pris le contrôle de deux d’entre eux. Et à l’heure où je vous parle, il ne nous reste qu’une ville à reprendre pour regagner totalement ce contrôle, c’est la ville de Gonori”.

Le moral est bon parmi les troupes et les chefs sont optimistes. Ces derniers jours le Tchad et le Niger se sont jetés dans la bataille. Mais après la province de Yobé, c’est celle de Borno, fief de Boko Haram, grande comme la Belgique, qui attend les soldats.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Ukraine, deux ans d'une guerre sans répit

En Ukraine, pas de répit pour les combattants après deux ans de guerre

En Équateur, l'État impuissant face à la violence