EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Scènes de chaos dans le quartier de la nouvelle BCE

Scènes de chaos dans le quartier de la nouvelle BCE
Tous droits réservés 
Par Sandrine Delorme avec AFP, EBU, APTN
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

A Francfort, des milliers de policiers allemands ont été mobilisés pour faire face à la manifestation anti-austérité.

PUBLICITÉ

Rude matinée pour les forces de police de Francfort.

350 activistes anti-austérité ont été interpellés ce matin, juste avant le début de la cérémonie d’inauguration du nouveau siège de la Banque centrale européenne. Et au moins 80 policiers ont été blessés par des jets de pierre et des gaz irritants.

Les manifestants continuent d’affluer à Francfort. Ils devraient atteindre le nombre de 10 000 dans l’après-midi.

Dès l’aube, des milliers de policiers ont tenté de contenir les protestataires, des voitures, des pneus, et des poubelles ont été incendiées, la mairie a été attaquée à coup de pavés, des rues ont été bloquées.

Le quartier de Ostend, où se trouve la BCE a été bouclé et les gens invités à rester chez eux.

La cérémonie d’inauguration, dite sobre, a eu lieu en fin de matinée (11h CET): le président de l’institution monétaire européenne, Mario Draghi a accueilli une soixantaine d’invités dans ce bâtiment d’1,3 milliard d’euros qui abrite déjà les équipes de travail depuis novembre dernier.

La manifestation est organisée par le collectif anticapitaliste Blockupy, une alliance de différents mouvements de protestation, syndicats et partis politiques. Une soixantaine de bus de manifestants viennent de 39 villes européennes.

#Blockupy#blockupyfrankfurt Police cars set on fire by near the European Central Bank (ECB) before official opening pic.twitter.com/kRGnEO1rhi

— Occupy Northampton (@OccupyNton) 18 Mars 2015

Città assediata dai #blockupyfrankfurtpic.twitter.com/tM7GXU5DeP

— Leo Graziano (@grazleo2) 18 Mars 2015

This picture shows us carrying a fire extinguisher (not teargas)! #18nulldrei#18null3#blockupy#Frankfurt#18m#m18pic.twitter.com/UdxXWI8obH

— Polizei Frankfurt (@Polizei_Ffm) 18 Mars 2015

Ce n’est pas comme cela que nous, à Blockupy, avions prévu la journée. Mais à l‘évidence, le scénario de guerre civile, monté par la police, a été pris par beaucoup de personnes comme une provocation“, a déclaré à l’agence dpa Hendrik Wester un porte-parole de Blockupy.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Euro de football 2024 : un match d'ouverture à sens unique entre l'Allemagne et l'Écosse

L'AfD nomme un nouveau chef de délégation au Parlement européen

Euro 2024 : une compétition sous haute sécurité en Allemagne