Nucléaire iranien : les négociations se poursuivent, un compromis s'esquisse

Nucléaire iranien : les négociations se poursuivent, un compromis s'esquisse
Par Raphaele Tavernier avec EURONEWS ET AGENCES
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Deux jours avant la date butoir pour trouver un accord sur le nucléaire iranien, les négociations se poursuivent à Lausanne en Suisse. Les

PUBLICITÉ

Deux jours avant la date butoir pour trouver un accord sur le nucléaire iranien, les négociations se poursuivent à Lausanne en Suisse. Les tractations sont acharnées et les divergences persistent même si un compromis semble en vue.

“Nous ne voulons pas n’importe quel accord (…) nous ne nous précipitons pas”, avait insisté ce samedi le chef de la diplomatie américaine, John Kerry.

“La chance d’arriver au résultat souhaité n’est pas encore très nette”, a confirmé ce dimanche Alan Eyre, le porte-parole de langue persane du Département d‘État américain à notre envoyée spéciale. “Nous essayons de parvenir à un accord, mais il n’est pas encore certain que nous puissions y arriver. Nous faisons des efforts”.

Le nucléaire iranien est un dossier brûlant. Le ministre français des Affaires étrangères a donc décidé de rester à Lausanne. Laurent Fabius a annulé un voyage au Kazakhstan prévu lundi. Il devait rencontrer ce dimanche son homologue russe, Sergueï Lavrov, ainsi que le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi.

Reihaneh Mazaheri, envoyée spéciale d’euronews à Lausanne :
“Il ne reste que quelques heures avant la date butoir fixée pour les négociations. Les tractations entre le ministre des Affaires étrangères iranien et ses homologues du 5 + 1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne), sont de plus en plus intenses. Aucun détail ne filtre. Une principale question demeure : un accord est-il possible ?”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les dirigeants de l'UE se mobilisent contre l'attaque de l'Iran contre Israël

Israël affirme avoir intercepté 99 % des drones et missiles lancés par l'Iran

Moyen-Orient : les États-Unis tentent d’éviter une escalade du conflit