PUBLICITÉ

Nouveaux heurts meurtriers au Burundi

Nouveaux heurts meurtriers au Burundi
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La décision du président du Burundi de briguer un troisième mandat ne passe toujours pas. Des affrontements ont à nouveau éclaté ce jeudi entre

PUBLICITÉ

La décision du président du Burundi de briguer un troisième mandat ne passe toujours pas.
Des affrontements ont à nouveau éclaté ce jeudi entre partisans et opposants du chef de l‘État, quatre personnes ont été tuées. Au total, 18 personnes sont déjà mortes dans ces violences. Depuis douze jours, ce pays d’Afrique est secoué par des manifestations d’opposants. La police les cantonne dans la périphérie de Bujumbura pour empêcher les provocations au cœur de la capitale.

Le 25 avril dernier, Pierre Nkurunziza annonce qu’il se représente. Un troisième mandat jugé anticonstitutionnel par l’opposition qui appelle alors à des marches pacifiques. Le gouvernement les interdit, mais des milliers de personnes défilent quand même. Trois manifestants seront tués. Puis c’est l’escalade. Des responsables de la société civile sont arrêtés, la radio indépendante et les réseaux sociaux sont coupés. L’Union africaine estime aujourd’hui que la situation n’est pas propice à des élections. Pas de réaction pour l’heure du côté de la présidence burundaise.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

En Géorgie, une procession pour la pureté de la famille en réaction à la journée contre l'homophobie

Salomé Zourabichvili : "Il n'y a pas de tentation de retour dans le giron russe en Géorgie"