Syrie : l'armée progresse au nord de Damas, perd du terrain dans le centre

Syrie : l'armée progresse au nord de Damas, perd du terrain dans le centre
Par Sandrine Delorme avec APTN, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

L'Etat islamique menace la ville de Palmyre, bijou du patrimoine mondial.

PUBLICITÉ

Les forces d’Assad et du Hezbollah libanais luttent côte à côte avec succès contre les insurgés dans les montagnes de Qalamoun le long de la frontière avec le Liban.

Depuis hier, les batailles s’intensifient. Les insurgés du Front al-Nosra et d’Etat islamique reculent devant l’avancée des troupes syriennes qui contrôleraient 80 % de cette zone qui commence au nord de la banlieue de Damas.

D’autres groupes d’insurgés progressent en revanche dans le centre du pays.

Hier, les forces d’Etat islamique ont fini par s’emparer d’Al Soukhna, et de tous les postes de l’armée jusqu‘à Palmyre.

La bataille se déroule maintenant à environ deux kilomètres de la cité antique, classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

Après la chute d’Al Soukhna, 1 800 familles ont fui vers Palmyre où trois centres d’accueil ont été ouverts.

Dans cette zone, les combats auraient fait 110 morts dans la nuit de mardi à mercredi : 70 membres des forces du régime et 55 jihadistes.

SOS! SOS! SOS! Ancient city of #Palmyra (Tadmur, Syria) is said to be the next target of #ISpic.twitter.com/aHivDW9ZGc

— IrmakYenisehirlioglu (@Irmak_Ye) 14 Mai 2015

Beaucoup plus au sud, près d’Idlib, les forces rebelles, divers groupuscules islamiques, ont aussi conquis des check point de l’armée régulière syrienne à coup d’explosifs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : une frappe israélienne sur le consulat d'Iran à Damas tue 7 personnes

Syrie : 20 combattants kurdes tués dans un nouveau raid de la Turquie

L'armée syrienne bombarde la province rebelle d'Idlib