L'opposition macédonienne maintient sa pression sur le gouvernement

L'opposition macédonienne maintient sa pression sur le gouvernement
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les opposants exigent la démission du Premier ministre. Pas question, répond ce dernier qui appelle à son tour ses partisans à manifester.

PUBLICITÉ

En ex-République yougoslave de Macédoine, des centaines d’opposants ont passé la journée de lundi à camper à proximité du siège du gouvernement.

Cette mobilisation vise à obtenir la démission du Premier ministre, qu’ils accusent de corruption.

L’opposition accuse aussi le gouvernement d’avoir pratiqué des écoutes illégales massives, et de vouloir également dépenser des sommes astronomiques pour embellir la capitale.

“On est déterminés, dit une des manifestantes. On exige la démission du Premier ministre et de tout son gouvernement. On ne bougera pas d’ici tant qu’il n’aura pas annoncé sa démission”.

La mobilisation a commencé ce dimanche. Plus de 20 000 personnes ont répondu à l’appel de Zoran Zaev, le chef du principal parti d’opposition de gauche, et se sont rassemblées dans la capitale.

De son côté, le Premier ministre conservateur Nikola Gruevski refuse toute idée de démission.
Il a appelé ses partisans à descendre à leur tour, en nombre dans les rues de Skopje, ce lundi soir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La crise politique à Skopje fragilise l'équilibre des Balkans

États-Unis : Gaza s'invite dans la primaire démocrate du Michigan

En Grèce, les agriculteurs réclament un ajustement immédiat de la Politique Agricole Commune.