EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le projet mort-né de séparation des bus entre juifs et arabes

Le projet mort-né de séparation des bus entre juifs et arabes
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

À peine décrété et immédiatement annulé par le Premier ministre israélien : Benjamin Netanyahu a cassé ce mercredi la disposition du ministère de la

PUBLICITÉ

À peine décrété et immédiatement annulé par le Premier ministre israélien : Benjamin Netanyahu a cassé ce mercredi la disposition du ministère de la Défense qui prévoyait, par mesure de sécurité, d’exclure les Palestiniens des autobus israéliens.

Dans la matinée, en Cisjordanie, les passagers n‘étaient pas encore au courant que la mesure avait été annulée.

“J’ai entendu la nouvelle, mais je n’ai rien remarqué” expliquait Khaled Al-Shaikh. “Bien sûr, cela nous affecterait directement, mon père dit qu’il risque d’y avoir des embouteillages pour rentrer du travail.”

Le projet a été jugé “inacceptable” par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dont l’analyse rejoint, cette fois, celle des défenseurs des droit l’homme.

“Aucune raison de sécurité ne pourrait justifier une ségrégation dans les bus” dit Emily Schaeffe, de l’organisation de défense des droits de l’homme Yesh Din. “C’est seulement les pressions des colons sur les responsables militaires alors qu’il s’agit de Palestiniens détenteurs de permis de travail qui ne représentent aucune menace pour Israël. C’est juste un pas de plus vers l’apartheid en Cisjordanie.”

Ce projet mort-né de séparation des bus entre juifs et arabes a suscité une vague d’indignation en Israël, dont celle du Président Reuven Rivlin qui l’a qualifié “d’impensable” et contraire aux “fondations même de l’Etat d’Israël.”

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La CIJ estime que la présence d'Israël dans les territoires palestiniens occupés est "illégale"

Nouvelle manifestation à Tel Aviv pour réclamer un accord sur la libération des otages

No Comment : manifestation de juifs ultra-orthodoxes contre le recrutement militaire en Israël