PUBLICITÉ

''Le Parti populaire doit trouver d'autres solutions''

''Le Parti populaire doit trouver d'autres solutions''
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le ‘‘changement’‘, c’est le mot qui revenait le plus souvent ce matin à la une des quotidiens espagnols. Un changement aux dépens des conservateurs

PUBLICITÉ

Le ‘‘changement’‘, c’est le mot qui revenait le plus souvent ce matin à la une des quotidiens espagnols. Un changement aux dépens des conservateurs, au pouvoir en Espagne, sanctionnés pour leur politique d’austérité. Comme un symbole, la gauche des ‘‘indignés’‘ devrait ravir les deux villes phares : Madrid et Barcelone.

“Les citoyens se sont exprimés et ils vont continuer à le faire, dit cette électrice. Je suis très fière du fait que Madrid et Barcelone soient le symbole d’une nouvelle ère.’‘

“Le Parti populaire doit reconnaître ses erreurs, ajoute cet homme. Il doit ouvrir le dialogue et trouver d’autres solutions.’‘

Le Parti populaire (PP) a certes récolté le plus de voix dans ce scrutin, mais il perd 2,5 millions d‘électeurs. Conséquence, il pourrait être chassé de six des treize régions qu’il contrôlait. Les conservateurs devront absolument redresser le cap avant les législatives à la fin de l’année.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : derniers préparatifs avant les législatives anticipées

Pedro Sánchez : un mandat pour le progrès, entre crises, pandémie et controverses

Elections générales en Espagne : le bipartisme est-il de retour ?