EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Un traité de libre échange sur le point de naître en Afrique

Un traité de libre échange sur le point de naître en Afrique
Tous droits réservés 
Par Euronews avec MOHAMMED SHAIKHIBRAHIM, EURONEWS LE CAIRE
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce mercredi, les chefs d’Etat de 26 pays d’Afrique de l’est et du sud, doivent signer un traité de libre échange englobant la moitié orientale du

PUBLICITÉ

Ce mercredi, les chefs d’Etat de 26 pays d’Afrique de l’est et du sud, doivent signer un traité de libre échange englobant la moitié orientale du continent. Les responsables de ces pays sont réunis en Egypte à Charm el-Cheikh pour un sommet qui couronne cinq ans de négociations, un sommet pour accoucher de la “Tripartite” : un grand marché commun créant un cadre pour aller vers des tarifs douaniers préférentiels, et dynamiser le commerce dans le continent.

“C’est un point de repère, explique Francis Mangeni, directeur du commerce, des douanes et des affaires monétaires, au COMESA, Marché commun de l’Afrique orientale et australe.
C’est un jalon dans l’histoire de l’Afrique parce que vous allez maintenant avoir une zone de libre échange, un espace économique unique couvrant la moitié de l’Afrique, un fait sans précédent.”

C’est un enjeu important pour cette partie du continent, car les échanges commerciaux entre pays d’Afrique ne sont que de 12%, contre 70% entre pays européens.

“La coopération économique entre les pays d’Afrique rencontre encore beaucoup de difficultés, explique notre envoyé spécial Mohammed Shaikhibrahim, notamment à cause des infrastructures de ces pays, en particulier dans le domaine des transports, des télécommunications et de l‘énergie.”

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Malawi : des débris de l'avion militaire transportant le vice-président ont été retrouvés

Le nucléaire au secours du réchauffement climatique ?

L'Italie s'apprête à accueillir un sommet avec l'Afrique