EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Foodporn : Google va calculer les calories dans votre assiette

Foodporn : Google va calculer les calories dans votre assiette
Tous droits réservés 
Par Ekaterina Anisimova
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
PUBLICITÉ

Les photos de plats délicieux, appétissants et juteux sont légion sur les réseaux sociaux; qu’on appelle #foodporn. Avec sa nouvelle application Im2Calories, Google a trouvé comment joindre l’utile à l’agréable. Elle pourra déterminer le nombre de calories et la composition de votre plat à partir d’une simple photo Instagram.

2.5 kilos of dry aged (45 days) côte de boeuf. That is going to be one hell of a #barbecue. #foodpic #foodporn #beef #dryagedbeef #dryaged #meatismurder #instafood #igfood #frenchfood #bachelorparty #honorthesacrifice #moo

Une photo publiée par @tseymat le 29 Mai 2015 à 7h29 PDT

Pour ce calcul, une intelligence artificielle analyse les pixels sur la photo, peu importe sa qualité. Les algorithmes de l’application estiment ensuite la taille et le nombre d’aliments présents dans l’assiette. Les utilisateurs peuvent aussi ajouter des informations complémentaires si l’application confond, par exemple, des œufs brouillés et des œufs durs (qui ne possèdent pas le même nombre de calories). Présentée à un sommet sur l’intelligence artificielle à Boston fin mai, Im2Calories n’aurait pas pour but de “culpabiliser les utilisateurs” selon Kevin Murphy, chercheur chez Google en charge du projet. Au contraire, l’objectif est de promouvoir une hygiène de vie plus saine.

Actuellement, le pourcentage d’erreur est estimé à 20% par les développeurs de l’application.

Im2Calories n’est pas disponible pour le moment et aucune date de sortie officielle n’a encore été annoncée.

Comment cela fonctionne ?

Ce nouveau service est fondé sur l’utilisation d’une technique d’intelligence artificielle appelée Deep Learning (apprentissage en profondeur) , un ensemble d’algorithmes de reconnaissance de la parole et des images. Cette technologie utilise des « réseaux de neurones », des programmes qui analysent et comprennent des données complexes. Au cours de la dernière décennie, c’est devenu l’un des sujets les plus populaires dans le domaine de l’intelligence artificielle. L’une des premières applications grand public du « deep learning » fut, en 2012, une expérience de Google permettant de reconnaître automatiquement les photos de chats sur Internet.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Google fête ses 25 ans : le géant de l'internet peut-il être mieux contrôlé ?

La cybercriminalité en hausse grâce à l'intelligence artificielle

La Chine achète à la Slovaquie un brevet d'exploitation pour construire des voitures volantes