PUBLICITÉ

Turquie : le CHP favorable à une coalition sans l'AKP

Turquie : le CHP favorable à une coalition sans l'AKP
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il n'y a toujours pas d'accord de coalition en Turquie, une semaine après les législatives. Le CHP plaide pour alliance des trois partis d'opposition, sans l'AKP.

PUBLICITÉ

Plus d’une semaine après les législatives, la Turquie se cherche toujours un gouvernement. Alors que l’AKP poursuit les consultations en vue de former une coalition, le chef du CHP, le Parti républicain du peuple, a plaidé ce lundi pour une alliance des trois formations d’opposition. Alliance qui exclurait les islamo-conservateurs au pouvoir.

“La tâche principale de former un gouvernement échoit au bloc qui représente 60% des voix, a souligné Kemal Kılıçdaroğlu. Si nous voulons respecter la volonté du peuple, si nous voulons répondre à leurs attentes, nous devons former un gouvernement qui répondra aux attentes de 60 % de la société.’‘

La semaine dernière, le président Erdogan avait appelé les différents partis à mettre de côté leurs egos et à former au plus vite un gouvernement. Ce week-end, devant des journalistes, il est allé plus loin en annonçant son intention de demander à l’AKP de former la nouvelle équipe dirigeante. Une déclaration ‘‘inacceptable’‘ pour l’opposition.

En ne recueillant que 40 % environ des suffrages aux dernières législatives, l’AKP a été privé de la majorité absolue. Une première depuis son arrivée au pouvoir, il y a treize ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation