EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Hausse de prix en Arménie : canons à eau et matraques pour disperser des protestataires

Hausse de prix en Arménie : canons à eau et matraques pour disperser des protestataires
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Arrestation de plus de 200 manifestants, usage de canon à eau et de matraques : la police n’y a pas été de main morte pour mettre fin à une

PUBLICITÉ

Arrestation de plus de 200 manifestants, usage de canon à eau et de matraques : la police n’y a pas été de main morte pour mettre fin à une protestation devant le palais présidentiel à Erevan en Arménie ce mardi. Une protestation liée à la hausse des tarifs de l‘électricité. Des hommes en civils ont même frappé des journalistes. Leur matériel a été confisqué ou détruit.

La veille au soir, 4 000 personnes avaient déjà manifesté devant le palais présidentiel. Et quelques centaines d’entre elles avaient choisi d’y passer la nuit. Elles accusent le gouvernement de les pousser vers la pauvreté en augmentant les prix de l‘électricité.

Ancienne république soviétique du Caucase du Sud, l’Arménie est très dépendante de l‘économie russe actuellement en crise.

En 2013, Erevan a décidé de renoncer à un rapprochement économique avec l’Union européenne. Elle a intégré la zone de libre-échange entre la Russie, le Bélarus et le Kazakhstan, qui s’est transformée le 1er janvier en Union économique eurasiatique à laquelle participe également le Kirghizstan.

Avec AFP et Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les policiers français et espagnols en exercice d'attaque terroriste avant les JO

No Comment : des heurts entre des manifestants pro-palestiniens et la police à Mexico

Espagne : saisie record d'une drogue de synthèse appartenant à un cartel mexicain