PUBLICITÉ

Dette : la Grèce au pied du mur

Dette : la Grèce au pied du mur
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec AFP, REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le gouvernement d'Alexis Tsipras a jusqu'à ce soir minuit pour rembourser le milliard et demi d'euros qu'il doit au FMI.

PUBLICITÉ

Le gouvernement d’Alexis Tsipras a jusqu‘à ce soir minuit pour rembourser le milliard et demi d’euros qu’il doit au FMI. Et sauf coup de théâtre, il ne pourra pas honorer cette échéance. Ce serait alors le défaut de paiement et l’ouverture d’une période d’incertitude à cinq jours d’un référendum sur les conditions posées par les créanciers internationaux à un nouveau plan d’aide. Si les Grecs disent non, ils sortiront de la zone euro.

Dans les rues d’Athènes, la gravité de la situation est dans tous les esprits. Mais les avis divergent. “ La devise importe peu, ce qui compte, c’est d’avoir de l’argent pour survivre. Qu’on l’appelle drachme, euro ou koukourikou, peu importe ! Ca revient au même quand vous n’en avez pas, “ commentait un sexagénaire. Moins de fatalisme chez ce quadragénaire : “ nous sommes en chute libre. Espérons que quelqu’un nous aidera et qu’on trouvera une solution de dernière minute.” Mais chez les retraités, la colère gronde : “ il faut dire non à ces gangsters ! Mourrons avec dignité ! Assez ! Ca suffit ! “ scandait une femme âgée.

The dignity of the Greek people in the face of blackmail and injustice will send a message of hope and pride to all of Europe. #Greece

— Alexis Tsipras (@tsipras_eu) 28 Juin 2015

The power is in the people's hands: Greek people will vote #OXI / NO to submission, unemployment, migration of young people #ert#Greece

— Alexis Tsipras (@tsipras_eu) 29 Juin 2015

A partir de demain (mercredi), les retraités sans carte pourront exceptionnellement retirer jusqu‘à 120 euros au guichet de quelques agences bancaires. Pour stopper la fuite des capitaux, le gouvernement a ordonné hier la fermeture des banques jusqu’au 6 juillet inclus et limité les retraits aux distributeurs à 60 euros par jour.

Suivez la situation grecque en direct

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La crise grecque : les marchés boursiers européens sont hésitants

Grèce : manifestation contre les conditions d'un nouveau plan d'aide

Alexis Tsipras sur le non-remboursement du FMI : "nous survivrons"