DERNIERE MINUTE

Arménie : la violence de la police reconnue lors des manifestations

Arménie : la violence de la police reconnue lors des manifestations
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les autorités arméniennes ont reconnu une dérive violente de la police lors des grandes manifestations de la semaine dernière contre la hausse des prix de l‘électricité. Une enquête criminelle a été ouverte.

Des milliers d’Arméniens manifestent tous les jours depuis le 19 juin au centre d’Erevan, bloquant l’avenue centrale de la capitale, pour protester contre la hausse de 16% du prix de l‘électricité annoncée par le gouvernement.

La dispersion des manifestants a été violente à plusieurs reprises et plus de 200 manifestants ont été arrêtés le 23 juin.

Jeudi soir une altercation a eu lieu au coeur du rassemblement, certains manifestants ne supportant pas de voir des drapeaux européens flotter au milieu de la foule.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.