EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Grèce : les nombreux défis d'Alexis Tsipras

Grèce : les nombreux défis d'Alexis Tsipras
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alexis Tsipras et les leaders des principaux partis politiques grecs se sont retrouvés autour d’un déjeuner ce vendredi au palais présidentiel à

PUBLICITÉ

Alexis Tsipras et les leaders des principaux partis politiques grecs se sont retrouvés autour d’un déjeuner ce vendredi au palais présidentiel à Athènes. Un déjeuner organisé à l’occasion du 41ème anniversaire de la fin de la dictature des colonels. L’occasion pour le Premier ministre d‘évoquer les nombreux défis qui se dressent devant lui, à commencer par la finalisation, d’ici fin août, d’un plan d’aide de 86 milliards d’euros. Le gouvernement grec doit désormais s’atteler aux réformes exigées par les créanciers et déjà votées en partie par le Parlement.

‘‘Nous avons obtenu des réponses du Premier ministre, souligne Stavros Theodorakis, leader du parti de centre-gauche Potami. Il nous a dit qu’il ferait tout son possible pour résoudre les problèmes qui ont surgi au cours des derniers mois et pour faire en sorte que le peuple se sente plus en sécurité.’‘

‘‘Il n’y a plus de temps pour les mensonges, indique de son côté la numéro un du Pasok, Fofi Gennimata. Il est temps de prendre des décisions difficiles. Nous n’avons pas d’autres choix que de travailler ensemble pour assurer le parcours européen de la Grèce.’‘

De notre correspondant à Athènes, Stamatis Giannisis : ‘‘Bien qu’il ait obtenu le soutien des principaux partis de l’opposition au Parlement, Alexis Tsipras se retrouve dans une situation délicate, plusieurs députés de sa formation Syriza ayant voté contre les réformes exigées par les créanciers. Le Premier ministre est confronté désormais au risque de mener un gouvernement minoritaire jusqu‘à la fin de son mandat. Une perspective qui, pour beaucoup à Athènes, pourrait l’inciter à appeler à des élections anticipées à l’automne.’‘

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grèce: le plus dur reste à venir!

Un prêt-relais de 7 milliards d'euros pour la Grèce

L'UE accorde à Athènes un prêt transitoire de 7 milliards d'euros