EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Un vaccin contre Ebola "à portée de main" selon l'OMS

Un vaccin contre Ebola "à portée de main" selon l'OMS
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C’est un espoir immense pour les victimes d’Ebola. Le premier vaccin contre le virus serait désormais “à portée de main”, selon l’Organisation

PUBLICITÉ

C’est un espoir immense pour les victimes d’Ebola. Le premier vaccin contre le virus serait désormais “à portée de main”, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). D’après une étude publiée par la revue médicale britannique The Lancet ce vendredi, l’essai mené en Guinée sur plus de 4 000 patients s’est révélé efficace à 100 %. Le vaccin est développé par l’Agence de la santé publique du Canada. La licence est détenue par les laboratoires américains NewLink Genetics et Merck. L’essai, baptisé “Ebola, ça suffit”, entamé le 23 mars dernier, a été réalisé grâce une coopération internationale impliquant l’OMS, des experts de Norvège, de France, de Suisse, des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de Guinée. Il a concerné plus de 7 000 personnes ayant eu des contacts avec des patients infectés. Plus de 4 100 personnes, tirées au sort, ont reçu le vaccin immédiatement tandis que 3 500 autres ont reçu le vaccin trois semaines plus tard. En l’espace de deux ans, la maladie a touché plus de 27 000 personnes et fait plus de 11 000 morts en Afrique de l’Ouest, essentiellement en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia. Il s’agit de l‘épidémie la plus meurtrière depuis la découverte du virus en 1976.Une fois obtenues les autorisations de mise sur le marché, le laboratoire devrait produire et stocker suffisamment de doses de vaccins en cas de nouvelle épidémie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Malawi : des débris de l'avion militaire transportant le vice-président ont été retrouvés

Les Îles Canaries face au défi migratoire

Le chef de l'armée kényane, le général Francis Ogolla, est mort dans un accident d'hélicoptère