PUBLICITÉ

Yémen : la base militaire d'Al-Anad aurait été reprise par la coalition militaire

Yémen : la base militaire d'Al-Anad aurait été reprise par la coalition militaire
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au Yémen, la plus grande base militaire aurait été reprise selon les forces loyalistes qui combattent les rebelles Houtis. De violents combats et des

PUBLICITÉ

Au Yémen, la plus grande base militaire aurait été reprise selon les forces loyalistes qui combattent les rebelles Houtis. De violents combats et des raids aériens ont eu lieu depuis lundi.

L’offensive aurait permis de reprendre le contrôle des entrepôts et des bâtiments de cette ancienne base américaine, Al-Anad, à soixante kilomètres d’Aden. La coalition, menée par l’Arabie Saoudite, avait envoyé de très gros renforts en armes lourdes et en hommes.

Dans les combats, 70 rebelles Houtis auraient été tués, dix capturés et des centaines seraient en fuite. Des opérations de recherche seraient en cours. La base d’Al-Anad est un point stratégique essentiel pour la coalition fidèle au président yéménite Mansour Hadi, toujours réfugié en Arabie-Saoudite.

Le site ouvrirait la route pour la ville de Taiz, la troisième ville du pays : de violents combats s’y déroulent contre les combattants rebelles, au détriment de la population civile locale. La Croix-Rouge avait déjà appelé à l’aide et au calme, faute de pouvoir aider les civils.

Depuis le 25 mars, l’Arabie-Saoudite dirige une coalition militaire pour soutenir le président Hadi, et contrer l’insurrection houthiste, une milice chiite soutenue par l’Iran.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Yemen : enjeu stratégique régional

Les rebelles Houthis tirent de nouveaux missiles balistiques en mer Rouge, un pétrolier endommagé

Une attaque des Houthis contre un navire marchand dans le Golfe d'Aden a fait 3 morts et 4 blessés