Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Ukraine : une rentrée scolaire sans bombardements dans l'Est ?

Ukraine : une rentrée scolaire sans bombardements dans l'Est ?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Kiev et les séparatistes pro-russes sont tombés d’accord pour cesser toute violation de la trêve à partir du 1er septembre, date de la rentrée scolaire en Ukraine.

Les deux camps ont conclu en février à Minsk un cessez-le-feu, jamais respecté. Ils s’accusent mutuellement de ces violations, de plus en plus fréquentes, à en croire le représentant de l’OSCE pour l’Ukraine.

“Je voudrais exprimer ma profonde inquiétude à propos de l’augmentation récente du nombre de violations du cessez-le-feu et de la situation dans l’est de l’Ukraine”, a déclaré Martin Sajdik.

Plus tôt dans la journée, l’armée ukrainienne annonçait la mort de deux soldats dans une attaque séparatiste.

“Une proposition assez intéressante et équilibrée a été faite lors de ces pourparlers – pour cesser complètement les bombardements à partir du 1er septembre. Cette proposition a reçu une réponse positive dans les deux camps. Et il y a l’espoir aujourd’hui que nous parviendrons à cesser les bombardements des deux camps à partir du 1er septembre”, a déclaré Vladislav Deinego, représentant de la république auto-proclamée de Louhansk.

Depuis les accords conclus à Minsk, les deux camps ont retiré leurs armes lourdes de la zone de conflit, mais les combats se poursuivent.

Lundi, la chancelière allemande Angela Merkel a reçu à Berlin François Hollande et la président ukrainien Petro Porochenko pour évoquer ce regain de violence dans l’Est et la mise en application des accords de Minsk.