PUBLICITÉ

Contrôler les armes à feu : l'appel du père de la journaliste abattue en direct

Contrôler les armes à feu : l'appel du père de la journaliste abattue en direct
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C’est l’appel d’un père blessé. Andy Parker, le père de la journaliste abattue en direct à la télévision plaide pour une réforme sur les armes à feu

PUBLICITÉ

C’est l’appel d’un père blessé. Andy Parker, le père de la journaliste abattue en direct à la télévision plaide pour une réforme sur les armes à feu. Près du Congrès à Washington, il en appelle aux législateurs. Le taux de détention d’armes à feu par habitant aux Etats-Unis est le plus élevé au monde. Pourtant, aucune tragédie n’a conduit à une nouvelle réglementation.
“On ne peut pas défier le lobby des armes à feu ? C’est faux : nous pouvons, nous devons et nous le ferons ! Voilà pourquoi après l’assassinat de ma fille il y a deux semaines, j’ai dit à la télévision que nous devons faire tout le nécessaire et prendre tout le temps qu’il faudra pour résoudre ce problème.”

Alison Parker, une reporter de 24 ans et le cameraman Adam Ward, 27 ans, ont été abattus le 26 août dernier, alors qu’ils réalisaient une interview en direct. Le tireur, Vester Flanagan, un ex-journaliste employé par la chaîne, s’est suicidé quelques heures plus tard.

Chaque année, 32 000 personnes en moyenne meurent par armes à feu aux Etats-Unis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le président américain a qualifié le Japon et l'Inde de nations "xénophobes"

Violences entre manifestants pro-israéliens et pro-palestiniens sur le campus UCLA

La police déloge des étudiants propalestiniens de l'université de Columbia