EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Charlie Hebdo choque en dessinant la mort de Aylan

Charlie Hebdo choque en dessinant la mort de Aylan
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Charlie Hebdo bouscule les consciences et se retrouve à nouveau au coeur d’une controverse. Neuf mois après l’attentat qui l’a visé, le journal

PUBLICITÉ

Charlie Hebdo bouscule les consciences et se retrouve à nouveau au coeur d’une controverse. Neuf mois après l’attentat qui l’a visé, le journal satirique français dépeint à sa manière la tragédie des migrants.

Jésus, le chrétien, marchant sur l’eau, alors que les enfants musulmans coulent, dit la légende.
Le petit Aylan, échoué au pied d’une publicité pour fastfood, et le texte dit : “si près du but”.

#CharlieHebdo Welcome to the migrants, so close to the goal…promotional offer: kids menu 2 for the price of 1” pic.twitter.com/LjqTUnBVAZ

— Abu Basim (@islamaideology) September 12, 2015

Charlie Hebdo's new cover “Proof that Europe is Christian – Christians walk on water – Muslim kids drown” speechless pic.twitter.com/xsbZ5fjwNz

— Rim (@SimplyRim) September 13, 2015

Peut on rire de tout, même de la mort d’un enfant syrien dont la photo a ému le monde ? Faut-il ironiser pour faire réagir ? Les avis sont partagés :

“Que ce soit Charlie Hebdo ou un autre on ne peut pas plaisanter avec ça, dit un homme, spécialement sur ce sujet. C’est trop.”

“Je suis assez mitigée. Je comprend parfaitement le sens de l’humour de Charlie Hebdo, et je sais que beaucoup de Français ne le comprennent pas, remarque une femme. C’est du second degré, je crois que ce dessin est un appel aux autorités européennes, il se moque d’elles, pour avoir laissé passer de telles horreurs.”

Sur les réseaux sociaux et dans la presse étrangère ces dessins de Charlie Hebdo déchaînent les passions. Le hashtag “”#JeNeSuisPasCharlie”“https://mobile.twitter.com/hashtag/jenesuispascharlie est apparu, en réponse au grand mouvement de solidarité “Je suis Charlie” après l’attentat du 7 janvier au cours duquel 12 personnes ont été abattues par des islamistes radicaux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Il s'appelait Aylan

Nouveau drame de l'immigration entre Bodrum et l'île grecque de Kos

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon