EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Paris fait la chasse aux mégots

Paris fait la chasse aux mégots
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Paris ne fait plus de cadeau aux fumeurs indélicats. Désormais, ceux qui jettent négligeamment leurs mégots sur la voie publique s’exposeront à une

PUBLICITÉ

Paris ne fait plus de cadeau aux fumeurs indélicats. Désormais, ceux qui jettent négligeamment leurs mégots sur la voie publique s’exposeront à une amende de 68 euros. 500 agents seront habilités à verbaliser. A la mairie, on explique ne pas mégoter sur les frais de propreté mais vouloir en finir avec un vrai fléau.

“ A Paris, on ramasse 350 tonnes de mégots par an. C’est sale. C’est sur tous les espaces publiques : les trottoirs, les canivaux, on en trouve dans les parcs et jardins, sur les pelouses, même dans les bacs à sable dans lesquels on a les enfants. C’est la première raison pour laquelle on souhaite que tous ceux qui aiment Paris arrètent de jeter leurs mégots “, explique Mao Peninou, adjoint en charge de la propreté.

Alors que faire de son mégot quand on n’a pas un cendrier sous la main ? A chacun sa méthode.

“ Ce que je fais, c’est que j‘écrase ma cigarette quelque part, et soit j’ai une poubelle, soit je prends le petit bout qui dépasse et je garde notamment le filtre dans un de mes sacs “, explique une passante.

“ Je marche tous les jours avec le paquet vide, donc je les dépose dans le paquet vide “, assure une autre.

Pour aider les fumeurs, 30.000 nouvelles corbeilles munies d’un éteignoir ont été installées aux quatre coins de la capitale. Fumer est interdit dans les lieux publics en France depuis 2008.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : French Cancan devant le Moulin Rouge pour la flamme olympique

France : la canicule désormais considérée comme un motif de chômage technique

France : le puzzle des solutions possibles après l'impasse des législatives