PUBLICITÉ

Le virus Ebola peut s'attarder dans le sperme des survivants jusqu'à 9 mois

Le virus Ebola peut s'attarder dans le sperme des survivants jusqu'à 9 mois
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Une nouvelle étude sur Ebola suggère que le virus pourrait persister dans le sperme de certains survivants jusqu‘à neuf mois. C’est beaucoup plus que

PUBLICITÉ

Une nouvelle étude sur Ebola suggère que le virus pourrait persister dans le sperme de certains survivants jusqu‘à neuf mois. C’est beaucoup plus que ce que pensaient les virologues jusqu‘à présent.

Les résultats préliminaires de cette étude ont été publiés mercredi dans la revue américaine, New England Journal of Medicine"

93 volontaires de Sierra Leone y ont participé. Ils ont fourni des échantillons de leur sperme pendant deux à dix mois après le début de leur infection.

L’“Organisation mondiale de la Santé”:http://www.afro.who.int/en/sierra-leone/press-materials/item/8073-preliminary-study-ebola-virus-fragments-can-persist-in-semen-nine-months.html a relayé l’information, soulignant l’importance d’accompagner les patients 6 à 12 mois après leur guérison.

Plusieurs cas de transmission sexuelle du virus par des hommes survivants à l’infection, ont été signalés.

Les autorités sanitaires recommandent la plus grande prudence, et d’attendre d’avoir été testé deux fois négativement pour Ebola avant d’avoir des relations sexuelles ou sinon d’utiliser un préservatif.

Until a male #Ebola survivor’s semen has twice tested negative, he shld abstain from all types of sex, or use condoms when having sex

— WHO (@WHO) October 14, 2015

Ebola a dévasté trois pays d’Afrique de l’Ouest, la Sierra Leone, le Liberia et la Guinée, depuis la fin 2013, infectant près de 25 000 personnes et faisant plus de 11 000 morts.

Here is the latest WHO #Ebola situation report (14 October 2015) http://t.co/cCLXfbMGui#EbolaResponsepic.twitter.com/7oacpdulur

— WHO (@WHO) 14 Octobre 2015

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ebola en RDC : un nouveau décès et 11 nouveaux cas