PUBLICITÉ

Portugal : le gouvernement de droite chute face à une alliance inédite de la gauche

Portugal : le gouvernement de droite chute face à une alliance inédite de la gauche
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Unie pour mettre fin à l’austérité, la gauche portugaise a fait tomber le gouvernement de droite de Pedro Passos Coelho. Une motion rejetant le

PUBLICITÉ

Unie pour mettre fin à l’austérité, la gauche portugaise a fait tomber le gouvernement de droite de Pedro Passos Coelho. Une motion rejetant le programme du Premier ministre a été adoptée ce mardi par les 123 voix des députés de l’opposition, contre 107 à droite.

Ce gouvernement, en place depuis moins de deux semaines, aura été le plus éphémère de l’histoire du Portugal.

Le Premier ministre sortant avait été désigné après que sa coalition est arrivée en tête des législatives début octobre. “Ce n’est pas tous les jours que l’on quitte le gouvernement en ayant obtenu le soutien des électeurs” a t-il souligné.

Arrivé en seconde position des élections, le chef du Parti socialiste est parvenu à s’allier avec l’ensemble de la gauche pour faire chuter le gouvernement et briguer le poste de Premier ministre. Une alliance inédite en 40 ans de démocratie.

“Pour la première fois, un gouvernement pourrait être formé par un accord entre le Parti socialiste, le Bloc de gauche, le Parti communiste et les Verts” a déclaré Antonio Costa, et d’ajouter “c’est quelque chose de nouveau et cela renforce notre démocratie et le pluralisme”.

Le patron des socialistes assure “vouloir tourner la page de l’austérité” tout en respectant les engagements internationaux du pays. Mais ses nouveaux alliés d’extrême-gauche sont très critiques de l’Union européenne et de ses règles budgétaires.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Portugal : le gouvernement chute face à une alliance inédite de la gauche

Luis Montenegro a remporté les élections législatives grâce à une coalition

Portugal : le résultat des premiers sondages est très serré