EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Menace terroriste à Bruxelles : réactions des touristes et des résidents

Menace terroriste à Bruxelles : réactions des touristes et des résidents
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Face à la menace terroriste, les autorités belges ont relevé le niveau d’alerte. Comment cela est-il perçu dans les rues de Bruxelles ? Euronews est

PUBLICITÉ

Face à la menace terroriste, les autorités belges ont relevé le niveau d’alerte. Comment cela est-il perçu dans les rues de Bruxelles ? Euronews est allé à la rencontre de touristes étrangers et de résidents.

On voulait visiter la ville, explique un touriste italien sur la Grand-place, mais comme le métro est fermé, et bien, on a décidé de rester là“.

On a un peu peur, c’est sûr, dit une jeune fille, aux abords du Manneken Pis. On ne sait pas ce qui peut se passer. Mais on voit qu’il y a beaucoup de policiers déployés, donc on espère que la situation est sous contrôle“.

Les rues commerçantes du centre-ville sont loin d‘être désertées.
Certains Bruxellois font preuve de fatalisme.

Qu’est-ce que vous voulez faire ? s’interroge une dame âgée. Vous cacher ? Cela ne sert à rien, on ne sait pas où ça va sauter. Le samedi, je vais toujours en ville ; et bien je suis donc en ville ! S’il faut mourir, et bien mourons !

“_Bien sûr, je comprends que les autorités cherchent à protéger les citoyens, ajoute un autre Bruxellois. Mais on est face à une menace invisible. Comment peut-on sécuriser toutes les rues ? C’est totalement impossible ! C’est ça le problème. C’est une guerre sans visage.”

Les forces de l’ordre belges comme françaises sont toujours à la recherche de Salah Abdeslam. Ce Français résidant en Belgique est soupçonné d’avoir participé aux attentats à Paris vendredi dernier.
D’après notre correspondant à Bruxelles, James Franey, la police dit n’avoir aucune information précise sur son sort.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'OTAN commande 220 000 obus d'artillerie d'une valeur de 1,1 milliard d'euros pour l'Ukraine

L'UE signe un nouveau partenariat de près de 400 millions d'euros avec le Bangladesh

Attentat de Bruxelles: le ministre belge de la Justice démissionne