PUBLICITÉ

2015 pourrait être l'année la plus chaude jamais enregistrée (ONU)

2015 pourrait être l'année la plus chaude jamais enregistrée (ONU)
Tous droits réservés 
Par Christelle Petrongari avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C’est une prévision dont la planète se serait bien passée. 2015 pourrait être l’année la plus chaude jamais enregistrée. Dans son rapport

PUBLICITÉ

C’est une prévision dont la planète se serait bien passée. 2015 pourrait être l’année la plus chaude jamais enregistrée. Dans son rapport, l’Organisation météorologique mondiale rappelle que le climat se réchauffe inexorablement et qu’il est urgent d’agir. “Nous avons les outils nécessaires pour limiter les émissions de gaz à effet de serre” dit l’agence onusienne. “Nous avons le choix, ce qui ne sera pas le cas des générations futures”, a réaffirmé à cette occasion le Secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud.

2015 set to be warmest year on record 2011-2015 warmest 5 yr period WMOnews</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/StateofClimate?src=hash">#StateofClimate</a> <a href="https://t.co/NCVlCKUBvY">https://t.co/NCVlCKUBvY</a> <a href="https://t.co/8h0Wh4wvnZ">pic.twitter.com/8h0Wh4wvnZ</a></p>&mdash; UN Geneva (UNGeneva) November 25, 2015

Sur le toit du monde, au Tibet, les glaciers ont fondu de 30 % en 15 ans. Greenpeace tire la sonnette d’alarme. “Le plateau Qinghai est la source principale des plus grands fleuves d’Asie explique une porte-parole de l’ONG en Chine. Si les sources d’‘eau potable se dessèchent encore plus rapidement au cours des prochaines décennies, la vie de dizaines de milliers de personnes, la société et l‘économie seront menacées.”

“2 degrés avant la fin du monde” https://t.co/NmbaTZ5bIa#COP21

— Greenpeace France (@greenpeacefr) November 19, 2015

La COP21 vise un accord pour limiter à 2°C le réchauffement climatique et à mettre en place un mécanisme pour s’assurer que les États respectent leurs objectifs. Le rapport de l’ONU insiste sur la globalité du réchauffement. En 2015, une vague de chaleur notoire s’est abattue sur l’Inde en mai et juin, la moyenne des températures maximales dépassant 42 °C un peu partout, voire 45 °C par endroits.

Pour info : ce n'est pas nous qui allons changer le monde, c'est vous. Alors soyez mobilisés pour la #COP21https://t.co/EU95oF5Bwe

— Greenpeace France (@greenpeacefr) November 12, 2015

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le nucléaire au secours du réchauffement climatique ?

L'Italie s'apprête à accueillir un sommet avec l'Afrique

Londres annonce un nouveau centre de recherche sur la sécurité alimentaire