DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Volkswagen : des tests réduisent l'échelle de la tricherie au CO2

Volkswagen : des tests réduisent l'échelle de la tricherie au CO2
Taille du texte Aa Aa

Volkswagen était de retour en grâce mercredi auprès des investisseurs alors qu’une série de tests a fait dégonfler le scandale des moteurs truqués.

Moins de 40.000 voitures du groupe aux douze marques afficheraient finalement des émissions de CO2 inférieures à la réalité, et non 800.000 comme estimé en novembre. Les tests ont été menés conjointement par Volkswagen, le ministère allemand des Transports et l’autorité de contrôle du secteur automobile.

Cette rectification ne concerne pas la tricherie reconnue en septembre par le groupe sur onze millions de véhicules diesel en Europe et aux Etats-Unis. Leurs moteurs étaient équipés d’un logiciel permettant de corriger à la baisse la mesure des émissions d’oxydes d’azote.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.