PUBLICITÉ

Une résolution de l'ONU pour lancer un processus de transition en Syrie

Une résolution de l'ONU pour lancer un processus de transition en Syrie
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Conseil est unanime dans sa volonté de lancer un processus de transition politique mais reste divisé sur la question du sort de Bachar el-Assad

PUBLICITÉ

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a adopté hier soir une résolution dont l’objectif est de mettre sur les rails un plan de paix pour la Syrie. Le texte envisage que se tiennent “début janvier” des négociations entre pouvoir et opposition pour mettre fin à quatre années et demi de guerre et que s’instaure simultanément un cessez-le-feu.

La résolution évite soigneusement la question du sort de Bachar el Assad, sur lequel Russes et Américains sont divisés.

John Kerry, Secrétaire d’Etat américain :
“Le Président Assad a perdu la crédibilité de sa capacité à unir le pays et de sa crédibilité morale à être capable de le gouverner à l’avenir”.

La Russie a voté elle aussi cette résolution mais le ministre des Affaires Etrangères Sergueï Lavrov a rappelé sa position au sujet du dirigeant syrien :
“Seul le peuple syrien lui-même peut définir son futur. C’est une réponse claire aux tentatives d’imposer aux Syriens une solution de l’extérieur sur des sujets qui incluent celui de leur président”.

Très précisément, la résolution 2254 appelle l’ONU à “réunir des représentants du gouvernement syrien et de l’opposition afin qu’ils entament des négociations formelles sur un processus de transition politique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gaza : les combats se poursuivent en dépit de l'ordre de la CIJ à Israël de mettre fin à l'offensive de Rafah

Commémoration du génocide de Srebrenica : la résolution de l'ONU adoptée malgré l'opposition serbe

Serbes de Bosnie vent debout contre les plans de journée commémorative du génocide à Srebrenica