Attentat suicide à Istanbul : onze morts et quatorze blessés

Attentat suicide à Istanbul : onze morts et quatorze blessés
Par Euronews avec Agences, médias turcs
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une explosion a secoué la place Sultanahmet ce mardi matin dans le centre historique d'Istanbul. Le kamikaze serait un Syrien de 27 ans membre de Daech

PUBLICITÉ

L’explosion a été extrêmement brutale. La foule, paniquée, quitte avec précipitation la place Sultanahmet d’Istanbul, où vient d’avoir lieu un attentat suicide. Dix personnes viennent d‘être tuées et quinze autres blessées.

Plus tard, un blessé succombera, ce qui porte le bilan ce mardi soir à onze morts.

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a affirmé cet après-midi que toutes les victimes étaient de nationalité étrangère, toutes des touristes, et l’on sait que huit de ces victimes sont allemandes. le chef du gouvernement turc a d’ailleurs fait part de ses condoléances à la chancelière allemande Angela Merkel. Les trois autres morts sont deux Sud-coréens et un Péruvien.

L’attentat serait l’oeuvre d’un kamikaze syrien de 27 ans agissant pour le compte de Daech.

L’explosion a eu lieu ce matin sur la place Sultanahmet, près de la Mosquée Bleue, dans le centre historique et touristique d’Istanbul, à 10h18 heure locale.

L’Allemagne a appelé ses ressortissants à éviter les lieux d’intérêt touristiques en Turquie.

Une réunion d’urgence du cabinet de Premier ministre Ahmet Davutoglu a été convoquée, et les autorités turques ont décidé de la mise en place d’une interdiction totale faite aux médias de couvrir cet attentats – au nom de la sécurité nationale.

Clairement, ce sont les touristes qui ont été visés par cette attaque.

La Turquie est en état d’alerte permanent depuis le double attentat-suicide qui a fait 103 morts le 10 octobre devant la gare centrale d’Ankara et qui a été attribué par les autorités au groupe Etat islamique.

Le Président turc, qui s’exprimait lors d’une conférence des ambassadeurs, s’est lancé dans une violente diatribe contre ce qu’il appelle les “traîtres de la Turquie”, ceux qui choisissent le camp des terroristes en critiquant les actions du gouvernement turc. Soit on est contre l’Etat turc, soit on est contre le terrorisme, a t-il martelé, réagissant à l’attentat de ce matin.

Déroulement complet de cette journée noire :

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Merkel : "la cible des terroristes, c'est notre vie libre dans une société libre"

Attentat en Turquie : "c'était la panique !"

Turquie : Erdogan met en garde les ennemis de l'intérieur et de l'extérieur