EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Crise migratoire : entre initiatives humanitaires et fermetures de frontières, l'Europe reste divisée

Crise migratoire : entre initiatives humanitaires et fermetures de frontières, l'Europe reste divisée
Tous droits réservés 
Par Ariane Tilve avec agences
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le calme est revenu cette nuit à la frontière entre l’ancienne République yougoslave de Macédoine et la Grèce. Une poignée de migrants a tenté hier

PUBLICITÉ

Le calme est revenu cette nuit à la frontière entre l’ancienne République yougoslave de Macédoine et la Grèce. Une poignée de migrants a tenté hier de forcer le passage, en vain.

#Idomeni les autorités macédoniennes ont utilisé des gaz lacrymogènes sur la foule qui protestait à la frontière via MSF_Sea</a></p>&mdash; MSF France (MSF_france) 29 février 2016

Seule une trentaine d’entre eux a été autorisée à passer sur les 6 500 qui attendent, depuis près de huit jours pour certains. Inacceptable pour la chancelière allemande :

“Si un grand continent tel que l’Europe, avec ses 500 millions d’habitants, peut accueillir temporairement un million de Syriens, je ne pense pas que ce soit trop demandé en tant que région voisine, insiste Angela Merkel. Et ce ne sont sans doute même pas un million de Syriens qui ont réellement besoin d’asile.”

Crise des migrants: Merkel s'agace, Vienne riposte… Et la Grèce sature https://t.co/vPXU91uI1epic.twitter.com/VsKPwRdlRD

— L'Express (@LEXPRESS) 29 février 2016

Un message entendu par l’Italie. Rome a accueilli hier, à l’aéroport de Fiuminicino, une centaine de réfugiés syriens en provenance d’un camp libanais. Un voyage organisé par trois associations religieuses pour éviter, aux enfants notamment, les dangers d’un voyage clandestin. Des associations qui doivent faire venir, à terme, un millier de réfugiés.

Rome invite des réfugiés syriens et espère faire école – Libération Marco_europa</a> <a href="https://twitter.com/santegidionews">santegidionewshttps://t.co/yBIL8zyCwo

— CommunautéSantEgidio (@SantEgidioFr) 29 février 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Migrants : la fin du voyage, dans le port d'Athènes

L'Italie veut montrer l'exemple et ouvre un couloir humanitaire pour les réfugiés syriens

Des migrants repoussés par des gaz lacrymogènes à la frontière gréco-macédonienne