EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

4000 tonnes de déchets dans les rues de Malaga à cause d'une grève des éboueurs

4000 tonnes de déchets dans les rues de Malaga à cause d'une grève des éboueurs
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Malaga, dixième jour de grève pour les éboueurs de la ville. La sixième plus grande ville d’Espagne croule désormais sous les ordures. Car la

PUBLICITÉ

A Malaga, dixième jour de grève pour les éboueurs de la ville.
La sixième plus grande ville d’Espagne croule désormais sous les ordures.
Car la société semi-publique Limasa qui gère la collecte des déchets n’a toujours pas trouvé d’accord avec les travailleurs grévistes.
Leurs revendications portent sur les salaires et les conditions de travail.

Selon, Manuel Belmonte, responsable du comité d’entreprise, la responsabilité revient à l’entreprise. “Nous avons fait deux propositions durant les jours précédents, mais Limasa les a toutes les deux rejetées et aujourd’hui ils sont arrivés avec une offre qui est inacceptable”.

Inquiétude dans le secteur du tourisme Face au durcissement du mouvement, certains professionnels du tourisme et de la restauration ont organisé un rassemblement.

Alrededor de 300 personas se manifiestan contra la huelga de basuras en Málaga ► https://t.co/HGtPcm6aMUpic.twitter.com/iYD9moUdmR

— Antena3Noticias (@A3Noticias) 9 Mars 2016

Le 20 mars la semaine sainte de Malaga commence, un événement qui draine chaque année des milliers de touristes dans la ville andalouse.
La nuit de mardi a été particulièrement agitée. De nombreux conteneurs ont été incendiés et deux personnes ont été arrêtés et placés en détention.

Durant la même soirée, la mairie a décidé d’organiser une collecte des déchets opérée par une entreprise privée. De quoi soulager, en partie, la ville des 4000 tonnes d’ordures qui s’accumulent. Signe de la tension, la tournée a été protégée par les forces de polices pour éviter toute altercation.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les internes anglais en grève pour 48 heures

France : importants mouvements sociaux dans le rail et l'éducation

Recep Tayyip Erdoğan remercie Pedro Sánchez pour sa position sur Gaza