Turquie : au moins 36 morts dans un nouvel attentat à Ankara

Turquie : au moins 36 morts dans un nouvel attentat à Ankara
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au moins 36 morts et 125 blessés. C’est le bilan de l’attentat à la voiture piégée qui s’est produit ce dimanche soir en plein coeur d’Ankara, la

PUBLICITÉ

Au moins 36 morts et 125 blessés. C’est le bilan de l’attentat à la voiture piégée qui s’est produit ce dimanche soir en plein coeur d’Ankara, la capitale turque. 19 blessés sont dans un état très grave.

Il s’agit selon toute vraisemblance d’une attaque suicide.

L’attaque a été perpétrée près d’un tribunal et des ministères de la justice et de l’Intérieur, dans une zone très achalandée, tout près de la place Kizilay et du parc Guven, centre névralgique de la métropole.

De nombreuses ambulances ont été dépêchées sur les lieux de l’attaque.

Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a convoqué une réunion d’urgence du Conseil de sécurité.

Il n’y a aucune revendication pour l’heure.

Le ministre de l’Intérieur a annoncé que l’enquête sur l’attentat serait terminée dès ce lundi.

A noter qu’un tribunal d’Ankara a ordonné l’interdiction de l’accès à Facebook et Twitter après que des images de l’explosion ont été partagées sur les réseaux sociaux.

Parmi les réactions internationales, on retiendra celle du président français François Hollande qui se dit en “profonde solidarité” avec le peuple turc “après cet ignoble attentat”

J'adresse au peuple turc un message de profonde solidarité après l'ignoble attentat qui a frappé Ankara et causé un grand nombre de victimes

— François Hollande (@fhollande) 13 mars 2016

La Turquie vit depuis l‘été dernier en état d’alerte maximale.

Ankara notamment a déjà été le théâtre de plusieurs attentats ces derniers mois dont celui du 17 février dernier qui visait des cars transportant du personnel militaire et qui a causé la mort de 29 personnes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un survivant de l'attentat d'Ankara raconte

Pourquoi la Turquie est-elle la cible d'attaques meurtrières ?

Turquie : la longue liste des victimes