Crise des réfugiés : le HCR appelle tous les pays à prendre leur part

Crise des réfugiés : le HCR appelle tous les pays à prendre leur part
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Haut Commissariat aux Réfugiés en appelle à la solidarité internationale sur la question des réfugiés. Il estime qu’une réponse globale est

PUBLICITÉ

Le Haut Commissariat aux Réfugiés en appelle à la solidarité internationale sur la question des réfugiés. Il estime qu’une réponse globale est nécessaire pour résoudre ce problème planétaire.

Sur vingt millions de réfugiés dans le monde, seuls 1 % ont obtenu l’asile l’an dernier, a rappelé l’agence.

“Je pense qu’il manque une vision au niveau européen. Nous avons besoin d’une stratégie plus structurée, à long terme, pour savoir ou nous en serons dans dix ou vingt ans sur les migrations, sur les délivrances de visas, leur libéralisation, sur la mobilité transfrontalière”, a plaidé François Crépeau, le rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme des migrants, en visite en Grèce.

Le HCR déplore que le fardeau des réfugiés ne repose que sur quelques pays, comme la Grèce, qui les accueillent sur leur sol, et sur les quelques pays donateurs qui fournissent plus de 80 % de l’aide.

En 2015, plus de 1,2 million de personnes ont demandé l’asile dans l’Union européenne. Le flux a ralenti, notamment en raison de l’accord signé entre l’Union européenne et Ankara, selon lequel tous les migrants arrivés en Grèce depuis le 20 mars sont renvoyés en Turquie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

D'après un sondage, 10 % des Européens jugent possible une victoire de l'Ukraine face à la Russie

Les violences faites aux femmes, enjeu majeur du G20

En Grèce, les agriculteurs réclament un ajustement immédiat de la Politique Agricole Commune.