PUBLICITÉ

Attentat déjoué : le complice présumé de Reda Kriket sera remis à la France

Attentat déjoué : le complice présumé de Reda Kriket sera remis à la France
Tous droits réservés 
Par Euronews avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La justice néerlandaise a autorisé jeudi la remise aux autorités françaises d’Anis Bahri, suspecté d’avoir participé à un projet d’attentat en…

PUBLICITÉ

La justice néerlandaise a autorisé jeudi la remise aux autorités françaises d’Anis Bahri, suspecté d’avoir participé à un projet d’attentat en France.

Âgé de 32 ans, l’homme originaire de Montreuil en région parisienne avait été arrêté fin mars à Rotterdam aux Pays-Bas. Les enquêteurs le soupçonnent d‘être lié au groupe État islamique. Il aurait préparé une attaque aux côtés de l’autre terroriste présumé Reda Kriket, arrêté lui aussi fin mars à Boulogne-Billancourt, près de Paris.

Reda Kriket et Anis Bahri se seraient rendus en Syrie entre “fin 2014 et début 2015”, selon le procureur de la République François Molins.

Dans l’appartement de Rotterdam où séjournait Anis Bahri, avaient été retrouvés 45 kilos de munition, notamment deux types de balles, toutes deux utilisées dans des kalachnikovs. Dans celui de Reda Kriket à Argenteuil (Val d’Oise), les enquêteurs ont retrouvé un arsenal de grande ampleur : 105 g de TATP, une substance explosive prisée des jihadistes du groupe État Islamique, mais aussi deux bidons de 10 et 15 litres contenant de l’acide, de l’eau oxygénée et de l’acétone.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouveau gouvernement aux Pays-Bas : partis prenants connus, PM annoncé bientôt

4 et 5 mai aux Pays-Bas : Commémorations de la Seconde Guerre Mondiale

Greta Thunberg de nouveau arrêtée lors d'une manifestation pour le climat