EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Génocide arménien : après le vote allemand, le courroux turc

Génocide arménien : après le vote allemand, le courroux turc
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Si le président turc a plutôt gardé son sag froid, d'autres officiels ont promis une réponse "adéquate". La majorité de la population, elle, s'offusque.

PUBLICITÉ

Réaction de colère côté turc après le vote du parlement allemand. En Turquie, il est interdit de parler de “génocide” arménien et une grande majorité de la population rejette cette notion.

Le président Recep Tayyip Erdogan, en visite au Kenya, n’a pas caché son courroux mais il a a gardé son sang froid :
“La décision du parlement allemand va sérieusement nuire aux relations entre nos deux pays. Quand je rentrerai, nous nous assiérons pour évaluer la situation et décider comment agir”.

En Allemagne, la communauté turque est forte de trois millions de personnes.

Première conséquence diplomatique directe du vote allemand, Ankara a rappelé son ambassadeur en Allemagne pour “consultations”.

“Si ils nous mettent ainsi devant le fait accompli, alors nous devons répondre, estime cet habitant d’Istanbul. Si vous pensez à ce que l’Allemagne d’Hitler a fait, en comparaison, ce que nous avons fait ce n’est rien, si nous avons fait quelque chose ! Mais je crois que nous n’avons rien fait”.

“La reconnaissance par le parlement allemand d’un génocide ou non n’a pas de sens pour moi, déclare un autre. Mais je pense qu’il y a eu génocide”.

Certaines réactions officielles ont été très fortes, le porte-parole du gouvernement parlant d’“erreur historique”, et le vice-Premier ministre promettant lui des “mesures adéquates” à venir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation