EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Nicola Sturgeon défendra à Bruxelles le maintien de l'Écosse

Nicola Sturgeon défendra à Bruxelles le maintien de l'Écosse
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Nicola Sturgeon fera tout son possible pour empêcher que l‘Écosse sorte de l’Union Européenne.

PUBLICITÉ

Nicola Sturgeon fera tout son possible pour empêcher que l‘Écosse sorte de l’Union Européenne. La Première ministre écossaise l’a répété devant devant le Holyrood, le parlement écossais à Édimbourg, réuni pour la première fois depuis le référendum sur le Brexit.

Le sujet de l’indépendance de l‘Écosse est “sur la table”, a-t-elle affirmé, précisant qu’elle ne demandera pas aux parlementaires de soutenir un nouveau référendum… pour le moment.

“Je crois que l’indépendance est la meilleure option pour l‘Écosse, mais ce n’est pas mon point de départ. Mon point de départ est de protéger les intérêts de l‘Écosse et de protéger nos relations avec l’UE. Notre première priorité c’est que toute l’Europe prenne conscience du choix différent qui a été fait par l‘Écosse lors du référendum, et de notre aspiration à rester dans l’Union Européenne”
Nicola Sturgeon, Première ministre écossaise

Nicola Sturegon se rendra ce jeudi à Bruxelles pour défendre la position de son pays auprès des participants au conseil européen. Elle ambitionne de s’entretenir avec la Commission européenne.

Les Écossais ont largement voté en faveur du maintien ce jeudi: 62%, contre 48% des Britanniques.

Read NicolaSturgeon</a>&#39;s statement to <a href="https://twitter.com/ScotParl">scotparl on #EUref in full here: https://t.co/pBk11v2Aod#SP5

— The SNP (@theSNP) 28 juin 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'eurodéputé Alyn Smith supplie le Parlement européen : "Ne laissez pas tomber l'Ecosse !"

Nigel Farage fait volte-face et se présente aux élections britanniques

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service