L'Autriche et la Hongrie unis pour contrôler l'arrivée de réfugiés

L'Autriche et la Hongrie unis pour contrôler l'arrivée de réfugiés
Tous droits réservés 
Par Claire Sergent avec Andrea Hajagos, correspondent in Budapest
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Viktor Orban, le premier ministre hongrois et Christian Kern, le chancelier autrichien ont tenu une conférence de presse aujourd’hui à Budapest.

PUBLICITÉ

Viktor Orban, le premier ministre hongrois et Christian Kern, le chancelier autrichien ont tenu une conférence de presse aujourd’hui à Budapest. lls ont exprimé leur compassion à l‘égard de la France.
Quand il était question du problème migratoire, la relation entre les deux pays a toujours été plutôt tendue. On a pu assister à des échanges musclés, mais les deux gouvernnements ont décidé d’ouvrir une nouvelle page.

Viktor Orban a expliqué comprendre la nécessité pour l’Autriche de contrôler étroitement sa frontière à l’Est, même si cette surveillance complique la vie de nombreux Hongrois qui viennent en Autriche pour travailler. Il a assuré que le meilleur moyen de juguler les flux migratoires est d’unir leurs forces pour surveiller la frontière entre la Hongire et la Serbie.

Le premier ministre hongrois a déclaré : “On ne peut laisser entrer sur notre sol que les personnes que nous pouvons examiner étroitement, parce que la Hongrie voit chaque migrant comme une possible menace à l’ordre public, une possible menace terroriste.”

De son côté Christian Kern a promis l’envoi de 20 policiers pour aider la Hongrie à contrôler sa frontière avec la Serbie. Un comité d’expert sera chargé de proposer des solutions pour que l’Autriche puisse d’avantage assister la Hongrie dans la gestion des réfugiés. Le gouvernement autrichien souhaiterait également que des associations apportent leur soutien aux personnes attendant en Serbie de pouvoir franchir la frontière hongroise.
“Si nous parvenons à stabiliser et même à réduire le nombre de migrants alors nous pourrons dire que notre action a été un succès”, a déclaré le chancelier autrichien.

Prés de 600 réfugiés entrent sur le territoire autrichien chaque semaine, 200 passeraient par la Hongrie. Viktor Orban a assuré, que selon les accords de Dublin, il était prêt à reprendre les migrants ayant franchi la frontière autrichienne, pour les renvoyer par la suite vers leur pays d’origine. La plupart viennent du Kosovo ou de l’Albanie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'opposition hongroise sur les terres de Viktor Orbán

Hongrie : l'opposition appelle à des élections anticipées en cas de victoire aux européennes

Péter Magyar, le nouveau rival de Viktor Orban a rassemblé des dizaines de milliers de partisans