Washington veut éviter une confrontation en mer de Chine

Washington veut éviter une confrontation en mer de Chine
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pas de confrontation en mer de Chine méridonale, c’est le message délivré mercredi par John Kerry le chef de la diplomatie américaine aux Philippines.

PUBLICITÉ

Pas de confrontation en mer de Chine méridonale, c’est le message délivré mercredi par John Kerry le chef de la diplomatie américaine aux Philippines. Un tribunal international a donné raison à Manille en estimant que la Chine n’avait aucun “droit historique” sur cette mer stratégique. Pékin s’est insurgé contre ce jugement et a dit qu’il ne le respecterait pas.

Excellent talks with #PresidentDuterte today. US looks forward to continued close partnership with #Philippines. pic.twitter.com/DeF4HGCWCi

— John Kerry (@JohnKerry) 27 juillet 2016

“Ce que nous souhaitons, c’est éviter les tensions. N’utilisez pas la provocation, laisser de l’espace pour que les populations soient en mesure de trouver un moyen d’avancer qui répond aux besoins de la région, des nations et respecte aussi les droits et obligations des personnes.”

Le Vietnam, la Malaisie, Brunei et Taïwan ont également des revendications sur la mer de Chine méridionale, réputée riche en hydrocarbures et par où transitent 4,5 milliards d’euros de fret annuel.

Les intentions des Etats-Unis ne sont pas claires estiment une centaine de manifestants qui protestent contre la visite de John Kerry devant l’ambassade américaine à Manille.

“Les Etats-Unis ont un double discours ici en Asie souligne Renato Reyes. Ils prétendent être neutres mais ils veulent véritablement contenir la Chine et établir leur propre domination dans la région.”

PHILIPPINES – An activist shouts anti-US slogans during a protest at the US embassy in Manila. By Ted Aljibe #AFPpic.twitter.com/WFv52eHBJY

— Frédérique Geffard (@fgeffardAFP) 27 juillet 2016

Pour Washington, Pékin et Manille doivent engager le dialogue sur cette question territoriale. C’est l’occasion
dit John Kerry pour tous les pays de la région de régler leurs différends de manière pacifique.

avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tensions entre des garde-côtes chinois et philippins en mer de Chine méridionale

No Comment : le panda géant Fu Bao quitte la Corée du Sud

Ukraine : la France attend de la Chine "qu'elle passe des messages très clairs à la Russie"