Syrie : cri d'alarme de l'ONU pour les civils à Alep

Syrie : cri d'alarme de l'ONU pour les civils à Alep
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La deuxième ville de Syrie est le théâtre d'âpres combats entre les forces rebelles et celles du régime. 1,5 millions de civils sont pris au piège confrontés à d'importantes pénuries.

PUBLICITÉ

L’ONU lance un cri d’alarme face à la situation des civils à Alep. La deuxième ville de Syrie est le théâtre d‘âpres combats entre les forces rebelles et celles du régime. 1,5 millions de civils sont pris au piège, confrontés à d’importantes pénuries. Les récents combats ont notamment mis à mal les réseaux de distribution d’eau et d‘électricité.

La situation est dramatique a averti le porte-parole du bureau des Affaires humanitaires des Nations Unies, Jens Laerke. “L’eau disponible grâce aux puits et aux réservoirs n’est évidemment pas suffisante par rapport aux besoins de la population. L’ONU est extrêmement préoccupée des conséquences qui seraient catastrophiques pour des millions de civils si les réseaux d‘électricité et d’eau n‘étaient pas immédiatement réparés”, a t-il dit.

We are very concerned about deteriorating situation and restricted access in #Aleppo Syria https://t.co/pctCY4Locspic.twitter.com/w5tQH8xa9d

— UN Refugee Agency (@Refugees) 9 août 2016

Les rebelles ont lancé une vaste contre-offensive le week-end dernier, annonçant leur intention de s’emparer de l’ensemble de la ville. Ces derniers jours, les deux camps ont reçu d’importants renforts en hommes et en armes. Et les combats sont susceptibles de s’intensifier dans les semaines à venir. Les “stocks de nourriture et de médicaments sont à un niveau dangereusement bas”, avertit l’ONU, appelant à des “pauses humanitaires hebdomadaires de 48 heures” dans les combats.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : Alep se prépare à de violents combats

Syrie : 20 combattants kurdes tués dans un nouveau raid de la Turquie

L'armée syrienne bombarde la province rebelle d'Idlib