EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Sepp Blatter face aux arbitres du TAS

Sepp Blatter face aux arbitres du TAS
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sepp Blatter était entendu ce jeudi par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

PUBLICITÉ

Sepp Blatter était entendu ce jeudi par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

L’ex-président de la FIFA est suspendu de toute activité liée au football pendant une durée de six ans. C’est un paiement controversé de 1,8 millions d’euros à Michel Platini qui est à l’origine de cette sanction.

A son arrivée au tribunal à Lausanne, Sepp Blatter s’est montré optimiste : “Je vais plaider ma cause. Et je suis sûr qu’au final, ou peut-être, le TAS va comprendre que le paiement effectué à Platini était vraiment une dette que nous avions envers lui. C’est un principe : si vous avez des dettes, vous les payez.”

Michel Platini, lui, est venu témoigner ce jeudi. Le Français avait été reconnu coupable de “conflit d’intérêt” et de “gestion déloyale”, suite à ce versement effectué par l’ex président de la FIFA.

Suspendus huit ans par le comité d‘éthique de la FIFA, les deux hommes avaient ensuite vu leur peine réduite à six ans en appel. En mai dernier, la suspension de Platini avait été ramenée à quatre ans par le TAS. Sepp Blatter va connaître à son tour le verdict des arbitres. Cette audience est décisive pour le Suisse de 80 ans, président de la FIFA de 1998 à 2015. Le Tribunal arbitral du sport devrait rendre sa décision le mois prochain.

Le dernier match de Sepp Blatter face au TAS https://t.co/5nowpTeMEOpic.twitter.com/CwGjMMk1pW

— Le Temps (@letemps) 25 août 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Super League contre UEFA : quels sont les impacts de l'arrêt de la Cour de justice de l'UE ?

Football/Espagne : les joueuses professionnelles mettent fin à leur grève

Foot : les 23 championnes du monde refusent de jouer pour l'Espagne après le baiser forcé