EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La Russie demande à Ankara de cesser ses frappes contre les milices kurdes en Syrie

La Russie demande à Ankara de cesser ses frappes contre les milices kurdes en Syrie
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Turquie est de plus en plus isolée dans son opération militaire en Syrie.

PUBLICITÉ

La Turquie est de plus en plus isolée dans son opération militaire en Syrie. Après les Etats-Unis, c’est au tour de la Russie de condamner les frappes dirigées contre les kurdes, engagés dans la lute contre Daesh.
L’opération Bouclier de l’Euphrate, lancée mercredi dernier par l’armée turque, vise le groupe jihadiste et surtout les milices arabo-kurdes, qu’Ankara considère comme des terroristes.

“Nous pensons que les opérations militaires entre les membres des Forces Démocratiques Syriennes et les forces turques ou celles soutenues par la Turquie, sont contre-productives dans la lutte contre Daesh”. a déclaré John Kirby, porte-parole du Secrétaire d’Etat des Etats-Unis.

Les Etats-Unis avaient annoncé un cessez-le-feu, cette semaine, entre la Turquie et les milices kurdes. Une annonce rejetée par Ankara qui refuse la cessation des hostilités.

La #Turquie rejette tout cessez-le-feu avec les Kurdes https://t.co/hDjMTcMMAs

— Le Monde (@lemondefr) 31 août 2016

“Comme nous l’avons répété à de nombreuses reprises, si le YPG, ou d’autres groupes refusent de se retirer à l’Est de l’Euphrate, ils seront pour nous, une cible.” a affirmé Ibrahim Kalin, le porte-parole du président turc.

La Turquie exige des combattants kurdes syriens du YPG, qu’ils se retirent de l’autre côté de l’Euphrate dans une région kurde au Nord de la Syrie. Les Etats-Unis ont menacé le YPG de leur retirer leur soutien, s’ils ne respectaient pas cette demande.

Avec agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : 20 combattants kurdes tués dans un nouveau raid de la Turquie

Au moins deux civils tués par des frappes russes dans le nord-ouest de la Syrie

Frappes russes meurtrière contre des combattants liés à Al-Qaïda