EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Vuelta : Conti au panache, les favoris au ralenti

Vuelta : Conti au panache, les favoris au ralenti
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le jeune Italien Valerio Conti a signé une première victoire sur un grand tour en remportant la treizième et plus longue étape du Tour d’Espagne dans les montagnes du pays…

PUBLICITÉ

Le jeune Italien Valerio Conti a signé une première victoire sur un grand tour en remportant la treizième et plus longue étape du Tour d’Espagne dans les montagnes du pays basque.

Douze hommes prennent la fuite une vingtaine de kilomètres après le départ à Bilbao. On comprend vite que le vainqueur du jour est parmi eux : le peloton mené par les Movistar leur laisse prendre beaucoup, beaucoup d’avance. Il terminera l‘étape avec plus de 34 minutes de retard sur la tête de course.

C’est dans l’avant dernière ascension que Valerio Conti attaque ses compagnons d‘échappée. Il passe le sommet en tête et s‘élance seul dans la descente. Malgré un soleil de plomb le coureur de la Lampre-Merida âgé de seulement 23 ans résiste pendant les 20 derniers kilomètres au retour du groupe de cinq lancé à sa poursuite.

Après avoir passé les quatre cols de troisième catégorie dans le groupe de tête, c’est en solitaire que Conti lève les bras à Urdax.

A la veille de l‘étape-reine dans les Pyrénées françaises (trois cols de première catégorie et une arrivée hors catégorie). Le Colombien Nairo Quintana porte toujours le maillot de leader avec près d’une minute d’avance sur Christopher Froome, tous deux restés au chaud dans le peloton.

.valerioconti93</a> del <a href="https://twitter.com/lampre_merida">lampre_merida ¡Pensando Ay mi madre que voy a ganar! #lv2016pic.twitter.com/gixDqNrJ2P

— Revista Alpe d'Huez (@Alpe__dHuez) 2 septembre 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Baiser forcé : les joueurs espagnols fustigent le "comportement inacceptable" de Luis Rubiales

Baiser forcé : Luis Rubiales suspendu par la Fifa, la sélection espagnole désertée

Foot : les 23 championnes du monde refusent de jouer pour l'Espagne après le baiser forcé