La trêve respectée, l'aide humanitaire entre en Syrie

La trêve respectée, l'aide humanitaire entre en Syrie
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon Moscou, la trêve est respectée par le gouvernement syrien, mais les rebelles l'ont violée plusieurs fois.

PUBLICITÉ

Les armes se sont tues en Syrie. Ici à Alep, dans le quartier sous contrôle gouvernemental, le calme est inhabituel. Selon Moscou, les forces d’Assad respectent le cessez-le-feu, les rebelles l’ont violé 23 fois depuis la trêve négociée par la Russie et les Etats Unis.

Un cessez-le-feu entré en vigueur ce lundi à 19H00 locales, qui devrait durer jusqu’au 18 septembre. L’accord trouvé vendredi prévoit un accès humanitaire sans entrave aux zones assiégées, comme Alep, notamment via la “démilitarisation” de la route du Castello, censée être la principale voie d’acheminement de l’aide. “Le test le plus critique pour ce plan sera sa capacité à faire une réelle différence dans la vie des Syriens sur le terrain, explique-t-on à l’Onu. La première tâche de ceux qui ont décidé ce plan doit être une action immédiate pour soutenir la reprise de l’accès humanitaire dans les régions assiégées et difficiles d’accès.”

Une quarantaine de camions chargés d’aide humanitaire, venus de Turquie, ont commencé à entrer ce mardi en Syrie.

Mais Damas refusera toute aide aux quartiers rebelles d’Alep, si elle n’est pas coordonnée avec le gouvernement et l’ONU.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'armée syrienne bombarde la province rebelle d'Idlib

No Comment : en Syrie, les manifestations anti-Assad se poursuivent dans le sud

Au moins deux civils tués par des frappes russes dans le nord-ouest de la Syrie