EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La Russie soupçonnée d'avoir violé l'espace aérien finlandais

La Russie soupçonnée d'avoir violé l'espace aérien finlandais
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Helsinki a signalé deux possibles intrusions de son territoire par deux appareils de type Soukhoï Su-27, et ce la même journée.

PUBLICITÉ

Des avions de chasse russes ont-ils violé l’espace aérien finlandais ? Helsinki a signalé deux possibles intrusions de son territoire par deux appareils de type Soukhoï Su-27, et ce la même journée. Les faits rapportés auraient eu lieu ce jeudi au-dessus du golfe de Finlande et sont signalés aussi par l’Estonie. Moscou a rejeté de telles allégations.

Le ministre finlandais de la Défense Jussi Niinistö dit prendre cet incident très au sérieux : “Il est impossible d‘évaluer les motivations de cette violation présumée de l’espace aérien. Les médias ont fait le lien avec la visite en Finlande du secrétaire américain adjoint de la Défense, Robert Work. Tout ce que je peux dire, c’est qu’il existe en effet un lien temporel, mais je n’ai pas connaissance de ces motivations, c’est une question que nous allons poser aux Russes.”

D’autres incidents de ce type, impliquant des avions russes, ont été signalés récemment. Ainsi, le 22 septembre dernier, deux bombardiers russes avaient été pris en chasse depuis le nord de la Norvège jusqu’au large de Bilbao par dix avions de quatre pays, dont ceux du Royaume-Uni et de la France. Et le 17 février, des Tupolev avaient été interceptés par des avions de chasse français, au large du Touquet.

Ces incidents, qui rappellent l‘époque de la Guerre froide, sont qualifiés de “provocations russes” par les Occidentaux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Russie : prise d'otages dans une prison, ravisseurs tués suite à l'assaut des forces de l'ordre

Poutine menace de livrer aussi des missiles "à d'autres" pays pour frapper l'Occident

No Comment : une chaleur anormale à Saint-Pétersbourg, en Russie