Syrie : la France hausse le ton face à la Russie

Syrie : la France hausse le ton face à la Russie
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Secrétaire général des Nations unies réclame une nouvelle enquête de la Cour pénale internationale pour crimes de guerre en Syrie, alors que les frappes se poursuivent sur le…

PUBLICITÉ

Le Secrétaire général des Nations unies réclame une nouvelle enquête de la Cour pénale internationale pour crimes de guerre en Syrie, alors que les frappes se poursuivent sur le terrain.

La visite prochaine à Paris du président russe Vladimir Poutine s’annonce de plus en plus embarassante pour la France, en première ligne pour dénoncer la situation à Alep.

“Si le président de la République décide que le président russe vient, encore une fois ce ne sera pas pour des mondanités, ce sera pour dire des vérités, et pour sortir de ce qui est en train de se passer là-bas et de faire prendre conscience à la Russie qu’elle est en train de s’engager sur une route dangereuse, qui, à la fin, si elle croit avoir une victoire sur Alep, il y aura un massacre. Et ça, ça n’est pas acceptable moralement”, a déclaré Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères.

L’armée du président syrien Bachar al-Assad, appuyée par les frappes de l’aviation russe, a lancé une offensive d’envergure dans la ville d’Alep et progresse rue après rue pour reprendre les quartiers est de la ville, contrôlés par les rebelles depuis 2012.

Samedi, Moscou a bloqué une résolution française à l’ONU demandant l’arrêt des bombardements.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Famine au Soudan : la communauté internationale promet plus de 2 milliards d'euros d'aide

Elections européennes : les Républicains font campagne sur l'immigration à Menton

La France et le Royaume-Uni échangent leurs gardes pour les 120 ans de l’Entente cordiale