EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Russie et Syrie stoppent momentanément leurs bombardements sur Alep

Russie et Syrie stoppent momentanément leurs bombardements sur Alep
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Russie et la Syrie suspendent leur raids ce mardi pour permettre aux rebelles et civils de quitter Alep.

PUBLICITÉ

La Russie et la Syrie ont suspendu leurs raids ériens sur Alep, deux jours avant une trêve humanitaire de huit heures pour faciliter la livraison de l’aide dans la ville.

Le ministre russe de la Défense Sergei Shoigu a expliqué que l’arrêt des bombardements était destiné à permettre aux rebelles et aux habitants de quitter Alep. Il a également dit que les militants devraient quitter la ville avec leurs armes via deux corridors désignés, ajoutant qu’il faisait “un appel à tous les dirigeants des pays qui peuvent utiliser leur influence sur les groupes armés de l’est d’Alep pour convaincre les commandants de stopper leurs actions militaires et quitter la ville.” Moscou est sous le feu des critiques occidentales à cause de ses raids sur la partie rebelle d’Alep.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov a dit qu’il espérait que “la pause, qu’il qualifie de geste de bonne volonté, permette de séparer des groupes soutenus, équipés et armés par les Etats Unis, certains pays européens et régionaux, de groupes comme le Front Al Nosra, ou d’autres groupes comme eux.”

Les Nations Unies ont accueilli positivement la trève humanitaire de jeudi, mais regrette qu’elle soit si courte, estimant que 12 heures au moins sont nécessaires pour exfiltrer la population assiégée d’Alep et apporter l’aide dans la ville.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : sauvetage d'un garçon de 12 ans pris au piège dans un immeuble

Syrie : l'Union européenne n'envisage pas de sanctions contre la Russie

Syrie : campagne d'indignation face au martyre d'Alep