Le Dalaï Lama, un nouveau Milanais critiqué par les Chinois

Le Dalaï Lama, un nouveau Milanais critiqué par les Chinois
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Dalaï Lama a été fait citoyen honoraire de la ville de Milan.

PUBLICITÉ

Le Dalaï Lama a été fait citoyen honoraire de la ville de Milan. La visite de trois jours du moine tibétain, prix Nobel de la paix, est vivement critiquée par la Chine. La citoyenneté milanaise avait d’ailleurs été décernée il y a quatre ans au Dalaï Lama, mais la ville italienne attendait pour la donner, notamment que l’exposition universelle soit passée, histoire de ne pas se mettre Pékin à dos.

Milán confiere ciudadanía honoraria a Dalai Lama https://t.co/KG0ywi0CaH

— ᕮᑎᑭᕮᒪOTᗩᔕ (@En_Pelotas) 20 octobre 2016

Facétieux, ignorant la polémique, le leader spirituel a dit qu’il aimerait savoir quels sont ses droits et quels sont ses devoirs maintenant en tant que citoyen. “Je veux certains droits mais je ne veux pas de devoirs”, a déclaré celui qui réclame l’indépendance du Tibet depuis l’invasion chinoise en 1950.

La communauté chinoise de Milan qui manifestait son opposition à la visite est implantée depuis près d’un siècle dans la grande ville du nord de l’Italie. Les Chinois ont racheté les pneus Pirelli, les clubs de foot de l’Inter Milan et bientôt l’AC Milan.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mode : Armani éclaboussé par un nouveau scandale de travail clandestin

Funérailles de Silvio Berlusconi : 2 000 personnes attendues en la cathédrale de Milan

Mort de Silvio Berlusconi : "la fin d'une époque" pour de nombreux Italiens