Turquie : Erdogan accuse l'Allemagne et la Belgique de soutenir le PKK

Turquie : Erdogan accuse l'Allemagne et la Belgique de soutenir le PKK
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président turc lance une nouvelle salve d’attaque contre l’Allemagne accusée de soutenir le PKK.

PUBLICITÉ

Le président turc lance une nouvelle salve d’attaque contre l’Allemagne accusée de soutenir le PKK. Recep Tayyip Erdogan a affirmé avoir transmis à Angela Merkel des preuves démontrant que des fonds récoltés en Allemagne étaient destinés aux séparatistes kurdes.

“Alors que l’Allemagne reconnaît le PKK comme une organisation terroriste, elle continue à les soutenir implicitement ou explicitement. De quelle sorte d’amitié s’agit-il ? Est-ce sincère ? Quel est ce comportement ? Ca n’a pas de sens”, s’est-il emporté.

Le président turc s’en est aussi pris à la Belgique, où se trouvent selon lui de nombreux militants du PKK, ainsi que des partisans de Fettulah Güllen.

“Ce n’est pas seulement un centre important pour le PKK”, dit-il, “mais aussi pour l’Organisation terroriste de Fettulah Gülen. Des choses graves se passent, nos mosquées sont brûlés, et personne ne semble s’en soucier”, s’est-il désolé.

Ankara a accentué sa répression en arrêtant au début du mois, plusieurs responsables et députés du principal parti prokurde, le HDP, accusés par le pouvoir d‘être la “vitrine politique” du PKK.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation