Turquie : le gouvernement accusé de vouloir légitimer le viol

Turquie : le gouvernement accusé de vouloir légitimer le viol
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des milliers de Turcs manifestent depuis ce week-end contre un projet de loi relatif aux agressions sexuelles, qui risque selon eux de légitimer le viol.

Des milliers de Turcs manifestent depuis ce week-end contre un projet de loi relatif aux agressions sexuelles, qui risque selon eux de légitimer le viol.

PUBLICITÉ

Le texte prévoit de suspendre toute condamnation pour agression sexuelle sur mineur, si son auteur épouse sa victime, et si l’agression est commise “sans contrainte“… une formulation qui suscite l’indignation. “On ne laisser pas passer cette loi, il faut protéger nos enfants“, crie une manifestante.

Voté jeudi dernier, le texte sera à nouveau soumis au scrutin ce mardi. Plusieurs partis d’opposition réclament son retrait pur et simple. L’AKP, le parti au pouvoir à l’origine du projet de loi, assure que 3 000 couples seraient concernés. Les mariages précoces et mariages forcés sont encore nombreux dans certaines régions du pays.

Selon le gouvernement, les hommes en question, qui ne sont “pas des violeurs, pas des agresseurs sexuels”, sont souvent arrêtés lorsqu’un enfant né de ces unions non-officielles, laissant la jeune maman dans la misère.

De nombreuses ONG, et l’Unicef ont fait part de leur préoccupation. Elles craignent qu’une telle loi encourage les agressions sexuelles sur des enfants.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Turquie : la remontée des abîmes du spéléologue américain Mark Dickey

Turquie : dernière ligne droite pour sortir Mark Dickey, le spéléologue américain

Turquie : un spéléologue américain en cours d'évacuation